Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Abandon des poursuites contre Inès Léraud

Abandon des poursuites contre Inès Léraud

Mail envoyé à Inès Léraud par Erquy Plurien Environnement le 29 janvier 2021

Chère Ines,
Erquy Plurien Environnement et ses adhérents vous félicitent pour votre victoire d’hier face aux accusations calomnieuses de l’entreprise Cheritel . Certes, la plainte contre vous et Bastamag avait été retirée in extremis, mais c’est justement là que réside leur aveu de faiblesse !
 Ce monde de l’industrie  l’agroalimentaire fait de profit et d’aveuglement au détriment de la santé et d’une bonne qualité de vie pour tous , n’est pas le nôtre . Tout comme n’est pas le nôtre un monde où la liberté de penser, de parler et d’écrire est empêchée et où l’on fait peser des menaces sur vous et vos collègues journalistes .
Nous seront  là pour vous soutenir et vous aider si jamais ………
Encore une fois: félicitations et merci pour votre travail indispensable! Vive la liberté de la presse!
Bien à vous


Florence Conan, Béatrice Prandi pour EPE
 

Abandon des poursuites contre Inès Léraud

Soutien à Inès Léraud

Cher(e)s ami(e)s,
 
Le rassemblement de jeudi 28 janvier 2021 à 13h30 à Guingamp au Tribunal place du Champ au Roy en soutien à Inès Léraud et au journal Basta ! est maintenu. Ce rassemblement se fera en respectant les mesures de sécurité et nous demandons à chacune et chacun d'y veiller.
 
A l'occasion de ce rassemblement nous rappellerons les condamnations de Chéritel auprès de ce tribunal, nous saluerons le travail d'information et de journalisme professionnel d'Inès Léraud. Celle-ci s'adressera à nous par téléphone depuis le tribunal de Paris, à sa sortie, pour annoncer la confirmation officielle du retrait de la plainte de Chéritel et lire les conclusions de désistement de son avocat. Ce sera l'occasion de la féliciter encore pour son courage et sa ténacité. Nous invitons la presse à ce rassemblement.
 
A 15h 30 Bastamag organisera à Paris une conférence de presse par vidéo conférence, accessible à toutes et tous celles et ceux qui le souhaitent. Nous vous transmettrons sur place le lien pour y accéder.
 
A nous toutes et tous de conclure cette affaire en faisant le plus de publicité possible sur les agissements hélas ! trop ordinaires d'un acteur parmi d'autres du complexe agroalimentaire qui agit en Bretagne en pays conquis. Soyons ces citoyennes et citoyens responsables qui rappellent haut et fort aux administrations d'Etat et aux élus qu'ils ont le devoir de sauvegarder l'Etat de droit en Bretagne et que cela ne peut se faire sans la garantie de la liberté de la presse.

Amitiés, Yves-Marie Le Lay, pour le comité de soutien à Inès Léraud

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Le jeudi 28 janvier 2021 :
Nous soutiendrons Inès Léraud et Bastamag
pour défendre la liberté d'informer
 
 
                Inès Léraud, journaliste, enquêtrice et autrice de la bande dessinée Algues vertes, l'histoire interdite est poursuivie en diffamation depuis un an et demi par le magnat des affaires Jean Cheritel pour une enquête qu'elle a fait paraître sur les activités de ce dernier dans le journal en ligne Bastamag.

Cette enquête décrit les fraudes et maltraitances de salariés pratiquées dans l'une des entreprises agroalimentaires de Jean Cheritel, située à Grâces près de Guingamp et employant une centaine de personnes[1]
 
                L'audience aura lieu ce jeudi 28 janvier 2021 à la 17ème chambre correctionnelle de Paris (Porte de Clichy) à 13h30. En cette période où l'action citoyenne est rendue difficile par les mesures sanitaires liée à la pandémie de la Covid-19, nous vous invitons néanmoins à venir soutenir Inès Léraud soit devant le tribunal, à Paris, soit devant le Tribunal de Guingamp (38 place du Centre), à 13h30. 
 
                C'est le deuxième procès en diffamation que doit affronter Inès Léraud, après celui que lui a intenté Christian Buson. Il avait abouti à un désistement du lobbyste breton à la dernière minute. C'est la cinquième poursuite en diffamation que connaît Bastamag, journal réputé pour son indépendance, son sérieux, et qui a jusqu'à présent gagné tous ses procès. 
 
                Au-delà du cas singulier d'une journaliste et du sort d'un média d'information, on ne s'y trompe pas : c'est la liberté d'informer qui est visée. La tentation est grande pour les puissants de cacher leurs petits et grands arrangements avec la loi. Ceux et celles qui osent les révéler au grand jour nuisent à leurs intérêts : il importe donc de les réduire au silence. D'où l'usage pervers des institutions judiciaire,  instrumentalisées pour faire taire ces révélations en pratiquant le harcèlement sur ces journalistes courageuses et courageux. Même si ces recours ont peu de chances d'aboutir, ils conduisent à nuire à la réputation et à la quiétude des journalistes ; ils empiètent considérablement sur leur temps d'enquête. Ils découragent ceux et celles qui voudraient suivre le même chemin de l'investigation impartiale. En outre, organiser leur défense judiciaire coûte énormément d'argent et de temps, ici à Inès Léraud et à Bastamag, dont la structure économique fragile est remise en question à chaque procès. 
 
                Les chances de Jean Chéritel de gagner son procès en diffamation sont minces : ses méthodes retorses sont publiquement connues, au-delà de l'enquête d'Inès Léraud. Il a déjà été condamné au moins à 6 reprises pour fraudes sur la marchandise, hébergement de salariés dans des locaux industriels, heures supplémentaires non rémunérées, et emploi de main d'oeuvre illégale. Ce lourd passif ne l'empêche pas de continuer à utiliser la judiciarisation pour intimider ceux qui regardent de trop près ses activités, et de vouloir faire témoigner 14 de ses salariés, ce qui risque de prendre deux jours d'audience à la justice ! Et qu'importe pour Jean Cheritel d'encombrer la justice : il a les moyens financiers de mener ce genre de coup d'éclat.
 
                Ce sont à nos yeux des méthodes nauséabondes, visant à épuiser les journalistes indépendants et à faire taire la presse libre.
 
                Au nom de la liberté d'informer sur l'agroalimentaire breton comme sur n'importe quel autre pouvoir politique ou économique, en soutien à Inès Léraud, à Bastamag et à tous les journalistes qui subissent des intimidations dans leur travail quotidien, nous comptons sur votre large rassemblement ce 28 janvier, à Paris et à Guingamp.

Liens web pour soutenir la journaliste Inès Léraud
  https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/dynfendonslalibertyndinformersurles-3791.html

Soutien financier : à Inès Léraud et à tous les journalistes intimidé-es et pouruivi-es en Bretagne : https://www.cyberacteurs.org/boutique/detail.php?id=126

Contact : comitedesoutien-inesleraud@laposte.net
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article