Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EPE - Erquy Plurien Environnement

Carrières, de Fréhel à Erquy

En 2021 :

Dans notre premier bulletin, nous vous informions de la demande de prolongation d’exploitation déposée par la société Les carrières de Fréhel, alors que la fin de l’exploitation était prévue pour 2022.

Nous vous avions exposé les raisons de l’opposition des associations environnementales locales à cette perspective.

Le dossier est traité par l’association Fréhel Environnement qui a relancé plusieurs fois la personne en charge du suivi à la préfecture.

Cet interlocuteur nous a informés par mail le 11 juin 2021 que « l’instruction par l’UD-DREAL* de la demande de prolongation de l’arrêté d’autorisation de la carrière de Fréhel est prévue durant la période août-septembre 2021 ».

Nous espérons un épilogue favorable à cette plaie sur notre littoral dont l’échéance d’exploitation ne cesse d’être repoussée. En cas contraire, nous resterons mobilisés.

 

Puis en début d’année, nous avons pris connaissance du projet de réouverture de la carrière de grès rose d’Erquy au Lourtuais. Après étude du dossier et rencontre avec les riverains, nous avons déposé une contribution à l’enquête publique qui s’est déroulée du 15 février au 18 mars 2021, en pointant les impacts négatifs voire inquiétants de ce projet. Nous avons adressé un courrier à Monsieur Henri Labbé maire d’Erquy le 19 mai 2021 en réitérant les questions posées par le Conseil Municipal du 25 mars 2021 à la société SARL Bretagne Granits et qui convergent avec nos principales inquiétudes. Nous demandions que les réponses fournies par le futur exploitant nous soient communiquées, et que la décision soit prise au regard des engagements écrits, chiffrés et techniquement documentés de l’industriel. Ce courrier a aussi été adressé à Monsieur Le Préfet, en insistant sur la proximité de la Station d’Épuration qui parait antinomique avec ce projet et sur les conséquences d’une activité d’extraction sur les installations existantes.

Au moment de la rédaction de ce bulletin, nous sommes dans l’attente des réponses.

 

* UD-DREAL : Unité Départementale de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

une roche d’exception dans un site d’exception, pour un usage….. banal !

 

Se situant sur le territoire de l’Opération Grand Site (OGS) qui s’étale d’Erquy à l’Ouest jusqu’à Plévenon à l’Est, le site des carrières est donc au cœur de ce territoire , et compte tenu de sa situation en bordure littorale dans la bande des 100 mètres, sur plus de 3 km entre le Cap Fréhel et les Sables d’Or, est un élément structurant de la procédure engagée en vue d’obtenir le label Grand Site de France.

Carrières, de Fréhel à Erquy

C’est la raison de la légitimité de l’implication de nos trois associations implantées sur ce même territoire autant             

>  dans le dossier de demande de prolongation de 5 ans du terme de l’extraction fixé à 2022 (arrêté préfectoral du 01/07/2002), auquel nous nous opposons ;

>  que dans le projet de l’association Initiative Cap Fréhel (ICF) à l’origine de la proposition d’installation d’un parc de loisirs sur la partie Routin et Fosse Courcoux, seule alternative aujourd’hui avancée.

 

LA DEMANDE DE PROLONGATION DE L’EXPLOITATION DE LA CARRIERE SUR 5 ANNEES APRES 2022 :                                   

 

Nos trois associations s’y sont opposées et l’ont écrit à deux reprises au Préfet des Côtes d’Armor :

• la 1re fois le 27 mars 2019, en rappelant que cette activité d’extraction de la falaise est installée dans la bande des 100 mètres sur le littoral, dans un site naturel sensible et en zone Natura 2000, en raison

> des nuisances environnementales inhérentes à cette activité qui exploite une ressource non renouvelable et engendre une modification irréversible de l’environnement,

> de l’agression d’autant moins acceptable que l’extraction du grès sert aujourd’hui essentiellement à la production de granulats : quel outrage que celui qu’on impose à la roche de Fréhel dont la formation géologique unique, limitée, est à l’origine de nos paysages remarquables.

 

De plus la société d’exploitation de la carrière, qui exploite une autre carrière à Hénansal pour la production de granulats, a demandé une extension du site actuellement de 14 ha au motif du transfert à moyen terme de sa production actuelle de la carrière de Fréhel.

 

• Durant le mois d’avril 2019 nous avons lancé une pétition auprès de la population locale à l’année ou en résidence saisonnière. Quelques 500 signatures ont été réunies grâce notamment à l’implication des commerçants, exprimant l’opposition à toute nouvelle prolongation au-delà de 2022, que nous avons adressées au Préfet le 22 mai 2019.

Par courrier du 05 juin 2019, il nous a précisé qu’au moment de la réception de cette demande de prolongation, il évaluera «de la manière la plus correcte possible, l’ensemble des incidences de la carrière sur l’environnement, et notamment sur les sites remarquables du Cap d’Erquy et du Cap Fréhel, ainsi que sa perception visuelle depuis la mer et dans le paysage» et s’assurera « que la préservation et la protection des intérêts mentionnés au code de l’environnement peuvent être garantis(……), ajoutant «dans le cas contraire il m’appartiendra de refuser la demande de modifications».

 

PROJET DE PARC DE LOISIRS 

 

Il s’inscrit dans le site du Routin où se trouvent les bâtiments désaffectés et dans la fosse Courcoux.

L’aire de ces deux sites a été exclue de l’aire d’exploitation de la carrière de Fréhel par arrêté préfectoral du 24/01/2017.

Carrières, de Fréhel à Erquy

Le succès d’une pétition, celle-là en ligne, anonyme et partiellement mensongère visant à s’opposer à ce projet a conduit nos trois associations à décider l’organisation d’une réunion publique dans le but d’une information aussi complète et sincère que possible sur la réalité du projet, encore évolutif notamment prenant en compte les études environnementales en cours. Nous avions demandé au porteur de projet de venir le présenter à cette occasion.

Notre positionnement par rapport à ce  sujet  est clair et conforme à nos statuts respectifs : depuis l’origine du projet, nous menons une instruction vigilante au regard des caractéristiques naturelles, des qualifications environnementales du site, des prescriptions d’urbanisme, notamment ressortant de la loi Littoral et ses ajouts inscrits dans la toute récente loi Elan. 

150 participants à notre réunion publique ont ainsi pu prendre connaissance du projet actualisé et soumettre au porteur du projet et au bureau d’études environnementales Dervenn les questions relatives tant sur sa viabilité économique, son montage financier que sur les préoccupations environnementales et d’accès direct à la mer, de sécurité routière, et de nuisances pour les riverains.

Nous vous invitons à consulter le site dédié à ce projet : www.initiativecapfrehel.fr pour suivre son cheminement.

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :