Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Cocktail Molotov à Erquy !

Notre commentaire suite à cet acte 

Bien qu’opposée au projet éolien, notre association ne saurait cautionner ce genre d’acte irréfléchis, anonyme et contre-productif qui ne peut que nuire à, et décrédibiliser, l’action coordonnée des associations et acteurs divers concernés .
Nous n’excluons pas l’hypothèse d’une provocation ayant pour objectif de saboter les actions légitimes des opposants au projet.

 

Les articles Ouest France concernés, à paraitre demain, ci dessous

Cocktail Molotov à Erquy !

Article Ouest France du 24/04/2021 à 20h02 :

Cocktail Molotov sur le chantier éolien à Erquy : Erquy Plurien Environnement condamne

​Dans la nuit du vendredi 23 au samedi 21 avril, vers 4 h, un engin incendiaire, de type coktail Molotov, a été lancé à Erquy (Côtes-d’Armor), dans la base de vie du chantier d’atterrages des câbles du futur parc éolien en mer, sans faire de blessés. L’association Erquy Plurien Environnement condamne cet acte mais n’exclut pas une provocation.

L’association Erquy Plurien Environnement a réagi, ce samedi 24 avril 2021, à la suite de l’incident qui s’est produit sur la base de vie du chantier d’atterrage des câbles électriques du futur par éolien en mer, à côté de la plage de Caroual, à Erquy (Côtes-d’Armor). Dans la nuit du vendredi 23 au samedi 21 avril, vers 4 h, un engin incendiaire, de type cocktail Molotov, a été lancé dans la base de vie, sans faire de blessés.

Cocktail Molotov à Erquy !

« Acte irréfléchi ou provocation ? »

L’association Erquy Plurien Environnement, membre de l’UPEEL, collectif opposé à la construction d’un parc de 62 éoliennes en mer, à 16 km au large du cap Fréhel, précise sur sa page Facebook qu’elle « ne saurait cautionner ce genre d’acte irréfléchi, anonyme et contre-productif qui ne peut que nuire à, et décrédibiliser, l’action coordonnée des associations et acteurs divers concernés ».
Elle écrit ne pas exclure « l’hypothèse d’une provocation ayant pour objectif de saboter les actions légitimes des opposants au projet ».

Dans les Côtes-d’Armor, l’annonce par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Annick Girardin, ministre de la Mer, de l’ouverture des travaux du parc éolien, prévue le 3 mai, a provoqué de vives réactions des opposants au projet dans la baie de Saint-Brieuc. Chez les pêcheurs, mais aussi au sein du collectif d’associations UPEEL, présidé par Jean-Marie Beaudlet.

Cocktail Molotov à Erquy !

Article Ouest France du 24/04/2021 à 11h33 :

Erquy. Un cocktail Molotov lancé sur le chantier du parc éolien

Un engin incendiaire type cocktail Molotov a été lancé sur la base de vie du chantier de RTE d’atterrage des câbles du futur parc éolien en mer à Erquy (Côtes-d’Armor), vers 4 h du matin, dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 avril 2021. Sans faire de blessés.

 

L’alerte a été donnée vers 4 h du matin, dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 avril 2021, par le gardien de la base de vie du chantier de RTE à Erquy (Côtes-d’Armor), installé à côté de la plage de Caroual. Le vigile aurait reçu un engin incendiaire au niveau de ses pieds. Il n’a pas été blessé.

Plusieurs engins retrouvés

Les gendarmes, arrivés sur les lieux dans la nuit, ont trouvé un engin de type cocktail Molotov à l’intérieur de l’enceinte de la base de vie. Les investigations des techniciens en investigation criminelle sont en cours à Caroual. La brigade de recherche de la gendarmerie de Saint-Brieuc est saisie de l’enquête. L’engin aurait été confectionné avec une canette de bière.

Un acte d’intimidation ?

Les autorités évoquent un acte probable d’intimidation en lien avec le chantier du futur parc éolien en mer qui doit commencer début mai 2021 dans la baie de Saint-Brieuc. Soixante-deux éoliennes doivent être installées à 16 km au large du cap Fréhel. Ce parc éolien rencontre une vive opposition sur place, chez les pêcheurs et un collectif d’associations.

Prévenu à 4 h des faits qui venaient de se produire à Caroual, dans la base de vie implantée à la place de l’ancienne aire des camping-cars communale et sur le parking de Caroual, le maire d’Erquy, Henri Labbé, déclare ce samedi matin : « Les gens ont le droit d’être contre le parc éolien et de manifester. Mais je leur demande de ne pas risquer de blesser ou de tuer quelqu’un. »

RTE va porter plainte

Le chantier d’atterrage des câbles électriques du futur parc éolien a commencé en mars à Erquy et doit se terminer fin juin. Cette base de vie accueille, pendant la semaine, les personnes effectuant les travaux.

Contacté par la rédaction, le Réseau de transport d’électricité (RTE) indique ce samedi 24 avril qu’il va « porter plainte ». A la suite de cet acte malveillant RTE ne déplore « que des dégâts matériels ».

Au mois de juin 2020, des dégradations avaient été constatées sur le véhicule et le matériel de RTE, à Caroual à Erquy, au moment où RTE effectuait des études en vue du raccordement électrique du futur par éolien. RTE avait alors porté plainte.

Erquy Plurien Environnement condamne

L’association Erquy Plurien Environnement, opposée au projet de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc a condamné, ce samedi 24 avril, le jet d’un engin explosif sur le chantier de RTE à Caroual.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article