Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Point presse marées vertes

Point presse marées vertes

Halte Aux Marées Vertes  a organisé le 1er décembre un point presse, plage de Saint-Guimond à HILLION.

En effet, en cette fin novembre-début décembre où la saison de ramassage des algues vertes est terminée,

nous assistons à une arrivée massive inhabituelle de ces ulves,  comme le démontrent les photos d'échouage prises ces derniers jours à Hillion.

Des algues à pareille époque constituent selon le Ceva le "réensemencement" favorisant une explosion d'ulves au printemps.

Après un été marqué par la défaillance du volet curatif du plan algues vertes, nous souhaitions alerter préfet et élus en responsabilité sur cette situation et les interpeller sur les mesures à prendre sans délai pour préparer l'année 2021. 

Voir par le lien ci-dessous l'article du OUEST FRANCE et ses trois photos.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/algues-vertes-en-baie-de-saint-brieuc-des-echouages-tardifs-inquietants-pour-la-saison-2021-7069111

Notre courrier du 21 août dernier, au Préfet et aux élus concernés, sur la faillite du volet curatif du plan algues vertes n'ayant reçu strictement aucune réponse, nous allons saisir par courrier M. KERDRAON, président de Saint-Brieuc Armor Agglomération, et à M. ANDRIEUX, président de Lamballe Terre & Mer, pour demander qu'ils prennent sans tarder les dispositions nécessaires pour que soient lancés les appels d’offres permettant de conclure avec des entreprises spécialisées des marchés de ramassage et de transport des algues vers le centre de compostage.

Il faut impérativement revenir à des pratiques conformes au volet curatif du « plan algues vertes » : ramassage des algues fraîches dans tous les lieux accessibles suivant le protocole technique et sanitaire adéquat et envoi systématique vers le centre de traitement de Launay-Lantic (et non épandages agricoles).

Il faut éviter que la situation en 2021 ne soit pire que celle de 2020 !

Et pendant ce temps-là, on nous chante toute l'année que les "efforts" des agriculteurs payent, que" la situation s'améliore" !

Nous allons continuer à nous battre sur le volet préventif, contre les extensions d'élevage.

N'hésitez pas à faire circuler.

Annie

pour Halte Aux Marées Vertes

 

Article Ouest France Bretagne  1/12/2020 :

Algues vertes. En baie de Saint-Brieuc, des échouages tardifs inquiétants pour la saison 2021 ?

Halte aux marées vertes sonne l’alerte. Les quantités d’algues vertes échouées fin novembre et début décembre sont plus importantes que d’habitude à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Les ramassages effectués par l’agglo sont insuffisants, selon André Ollivro.

Les photos prises par des habitants d’Hillion (Côtes-d’Armor), le week-end dernier, sont plutôt impressionnantes. On y voit une épaisse couche d’algues vertes a été déposée par la marée. « Ici à Saint-Guimond, mais aussi à l’Hôtellerie, la Grandville et à Morieux, commente André Ollivro. À cette époque de l’année, on devrait en avoir beaucoup moins. »

 

 

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMDEyMDdlMGExMTcwOTU5YmU0OGJmN2YzMTMxZDFiYWJlYzE?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=988e89122c915ce2f3b929710a9fa5e58f2a0c9d0745367a8cc4c0a53318b259

Photo des échouages d’algues vertes prise le week-end dernier à Hillion par une riveraine. | DR

 

Mardi matin, le « Tché des Grèves » a mobilisé ses militants d’Halte aux marées vertes (HAMV) pour sonner l’alerte.Si l’été 2020 a été plutôt calme, « les échouages tardifs sont en augmentation de 30 à 40 %, dit-il. Et les surfaces recouvertes sont aussi plus importantes. »

« Attirer l’attention des pouvoirs publics »

Ces échouages tardifs font craindre le scénario de l’été 2019 : la baie de Saint-Brieuc avait été submergée par les algues vertes qui, lorsqu’elles pourrissent, dégagent le gaz mortel H2S. Cet épisode avait entraîné la fermeture de la plage du Valais à Saint-Brieuc et de l’usine de traitement Launay-Lantic. À l’origine, un stock d’algues de l’année précédente resté important dans la baie, en raison d’un hiver peu tempétueux. C’est ce scénario que craignent les riverains, les experts et les élus dans les prochains mois.

« Nous voulons attirer l’attention des pouvoirs publics, dit Ollivro. Car cette année, ils ont failli dans le ramassage. »

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMDEyYjAzMzVhODI4NDVlZmE2ZjMzZGVmNGIxM2E0Y2FlNWU?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=7172da8edb8c061de13bdf137ec23d6614a30ce4341614aed59153154113574a

André Ollivro, le mardi 1er décembre sur la plage Saint-Guimond à Hillion, sonne l’alerte sur les échouages tardifs d’algues vertes. | OUEST-FRANCE

 

« Les algues vertes ne sont plus ramassées dans certains endroits, des zones sont laissées à l’abandon, embraye Annie Le Guilloux. Des fois, elles sont juste déplacées, on l’a vu à Binic dernièrement. »

Des élus de l’agglomération que nous avons contactés semblent un peu agacés par le discours alarmiste de l’association. Certains sont surtout un peu embêtés puisqu’ils découvrent à peine le dossier, ayant eu leurs nouvelles responsabilités tout récemment.

Les techniques de ramassage en question

Dans un courrier adressé au préfet et aux élus le 21 août, HAMV dénonce le fait que des agriculteurs viennent chercher eux-mêmes des algues pour les épandre sur leurs terres « sans protocole sanitaire ». Faux, nous ont assuré les maires d’Hillion et d’Yiffiniac. Selon l’agglo, il s’agit d’une entreprise de transport agricole qui intervient (dans le cadre d’un contrat) et non les agriculteurs eux-mêmes.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMDEyYzEyYWRmM2E3YTU2NzlkMjQyOGI0OTMzNzM5YTc2MjI?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=0a0a461ff3e7ac3385d7fb9bd90e3a0409db11e9c7e51f63fc71853c4559c10a

Les algues vertes fraîches ramassées sur la plage Saint-Guimond à Hillion, le 1er décembre 2020, avant d’être emmenées vers l’usine de Launay-Lantic | OUEST-FRANCE

 

André Ollivro dénonce aussi des techniques pas adaptées, avec des tractopelles, « un ramassage à la petite semaine ». Il préfèrerait voir des dameuses de Savoie qu’il juge plus efficaces. Voilà un point sur lequel HAMV et des élus tombent d’accord. Mickaël Cosson, maire d’Hillion, plaide aussi pour améliorer les techniques de ramassage. Les techniciens de l’agglo sont, eux, moins convaincus. Ils estiment la dameuse « non optimale ».

« Nous allons faire un courrier à l’Agglo, il faut absolument anticiper, surtout avec le tsunami d’algues vertes qui risque d’arriver en 2021, dit André Ollivro. Il faut lancer des appels offre pour la partie curative… Mais il faut aussi faire du préventif en ne donnant plus d’autorisations pour les extensions de porcherie. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article